Une bière légendaire pour un événement épique!

 

“Père du Seigneur Machiavel et du Baron industriel Vandegard, le vieux MacTavish était, à Bicolline, comte d’Echternach en Reikswart. Respecté pour sa sagesse et sa vaillance, il nous a quittés au printemps 2008. Repose en paix l’ancêtre!”

Comme beaucoup le savent déjà, la majorité des membres fondateurs du TDD participent aux événements de Bicolline depuis ses débuts. Pour ne nommer que lui, Isaac Tremblay, alias Rond’Cuir, y a fondé avec son groupe, en la province de Reikswart en Empire, le Duché du Trou du Diable qui figure toujours sur la carte du monde de Bicolline.

 

Or, parmi ce groupe, figurait un homme qui a marqué toute une génération de joueurs.


 

L'homme derrière le personnage

 

Denis Chamberland, de son nom de tous les jours, était aussi connu comme étant le comte MacTavish de Bicolline. C’était un père de famille d’une grande sagesse et un homme d’honneur remarquable. Travailleur forestier de l’Abitibi, il aimait, plus que tout, participer à l’annuelle Bataille de Bicolline en compagnie de ses deux fils. C’était l’occasion pour lui de prendre du bon temps en famille et entre amis.

 

MacTavish était un Maître de camp dévoué et rattaché au service de la Kabbale, guilde influente dans laquelle ses fils évoluaient – évoluent toujours - dans ce monde qu’est Bicolline. Occupant ses loisirs d’hiver à se fabriquer des armures, il avait toujours des pièces d’armure supplémentaires pour ses gars et les autres membres de sa guilde, ses autres gars, pour qu’arrivé à Bicolline, personne ne manque de rien et que tous s’y sentent comme des rois. Parlez-en au Seigneur Machiavel, il vous dira!

 

 

Dernier couché bien que premier debout, c’est MacTavish qui assurait le feu, celui du matin comme du soir, et qui jamais ne tarissait d’énergie. Homme aux actes inspirants, son endurance est légendaire. N’abandonnant jamais les siens derrière, il se refusait à déserter le champ de bataille. La légende entourant l’homme l’associe à une véritable force de la nature. S’étant fracturé la jambe et retrouvé seul dans la forêt sauvage de l’Abitibi, il réussit néanmoins à ramper sur plusieurs kilomètres pour enfin rejoindre la civilisation.

 

Décédé subitement en 2008 à l’âge de 60 ans d’un malheureux accident de la route, Denis Chamberland – MacTavish - incarnera à jamais le symbole d’un homme vaillant, enthousiaste et resplendissant de cette fougue propre au guerrier valeureux.


 

Une bière légendaire

 

Brassée pour la première fois en 2009, par André Trudel, la MacTavish In Memoriam est  "inspirée des pale ales américaines. Elle exhale des parfums de houblons verts, de terre ancestrale et d’épices.  La bouche valse entre les saveurs sucrées du malt et le fruit tropical des houblons du Nouveau Monde, le tout s’étirant dans une finale des plus rafraîchissantes."

La bière se voit desservir, en 2014, le prix du World’s Best Pale Ale, dans le cadre du prestigieux World Beer Award du Royaume-Uni.


 

Des esquisses et des hommes

 

MacTavish logotemp.jpg

 

La première image associée à la MacTavish In Memoriam provient d’une photo de Denis Chamberland, livrant bataille à Bicolline en compagnie des siens. François Lacerte s’inspire des habits portés par ce conquérant pour signer la première étiquette entourant cette bière, embouteillée et commercialisée pour la première fois en mars 2013.

 

troududiable_mactavish_artworks_800x800.jpg

 

Lacerte trace le portrait d’un ancêtre archétypique dont les traits épurés rappellent cet homme fort et courageux qui, de par sa témérité et seule bravoure, défie la nuit de sa grande lumière. L’oeuvre n’est pas sans rappeler celles de Frank Frazetta et de John Buscema. Lecture complémentaire, ici.



aac2bfe9dc2383c8a057aed6b62c165b.jpg      http://www.elbakin.net/plume/xmedia/fantasy/news/ConantheDestroyer1971.jpg
 

 

Un événement épique: La Bataille de Bicolline

 

Nul ne peut fouler le pied de cet événement sacré s’il n’est d’abord proprement costumé. Bicolline est complexe, parlez-en aux anciens - et à tous ceux qui le sont moins - ils vous diront tous la même chose. Pour comprendre Bicolline, il faut d’abord le vivre!

 

Les commémorations des festes du 20e anniversaire de la Bataille de Bicolline s’ouvrent bientôt et pour souligner l’événement, le TDD mettra sur le marché un peu plus de 7 000 bouteilles arborant la toute nouvelle étiquette du légendaire personnage.

 

troududiable_etiquette_mactavish_20150617.jpg

 

Cette œuvre récente, signée Fred Jourdain, met en scène un MacTavish au regard lointain et une torche à la main. Le corbeau, symbole du lien unissant le royaume de la mort à celui des vivants, est posé sur son épaule alors que deux autres déchirent le ciel et semblent permettre à la lumière céleste de rejoindre ce feu terrestre, qui réchauffe et éclaire.   

 

Ainsi en est-il de l’esprit de MacTavish, qui ensoleille de sa mémoire les chemins de ceux qui l’ont côtoyé. À tous ceux-là, que MacTavish soit pour toujours et à tous les autres, puissent-ils goûter bientôt à toute cette soif de vivre!

 

Légendaire la MacTavish, parce qu’au-delà de la bière réside une magie présente dans le cœur de ceux qui la perpétue!

 

Salue l’Ancêtre, au plaisir de se croiser bientôt à Bico!  

 

Virginie Fréchette et Patrick René

pour le Duché de Bicolline

 

 

#legoutdebicolline

#TDD

 

3D3A3622.jpg